Les lignes de 1967 passent aussi par le Golan

lundi 6 juin 2011
par  Kamel
popularité : 3%

La frontière la plus froide du conflit israélo-arabe est-elle en train de se réchauffer du fait de la contestation syrienne ? Il est tentant en effet d’avancer l’hypothèse selon laquelle le régime de Bachar Al-Assad essaie de faire diversion en instrumentalisant une fois de plus les Palestiniens. "Assad fil Loubnan, Arnab fil Jolan", "un lion au Liban, un lapin sur le Golan", l’opposition syrienne a souvent moqué la retenue du régime de ce côté-ci du pays.

La ligne de cessez-le-feu de 1949 effacée par la guerre de 1967 serpente aussi du côté du Golan syrien, comme le rappelle cette carte de Philippe Rekacewicz, cartographe émérite qui publie régulièrement dans Le Monde diplomatique. Si la Ligne verte entre Israël et les territoires palestiniens peut apparaître simple, cette portion de territoire relève du jeu de piste entre la frontière "franco-britannique" de 1923, la ligne de cessez le feu de 1949, celle de 1974, après la guerre de 1973.

Quel rapport avec le dossier palestinien, aucun si ce n’est à nouveau la notion de frontières défendables qui commande, selon Israël, que son armée soit déployée sur la hauteur qui surplombe le lac de tibériade et la partie nord de la vallée Jourdain. Une notion en grande partie dépassée à l’heure du balistique mais qui se double de considérations hydrologiques tout aussi stratégiques.



Commentaires

Logo de Lea
lundi 9 septembre 2013 à 09h16 - par  Lea

Vous formulez votre argumentaire fort justement. Grand merci pour votre billet. Léa du portail abordant la banque en ligne 2013