Premières rencontres d’été de Sortir du Colonialisme

mercredi 8 juin 2011
popularité : 3%

Premières rencontres d’été de Sortir du Colonialisme

les 2 et 3 Juillet 2011, Centre Culturel Kurde, 16 rue d’Enghien , 75010 Paris

Depuis la création de la semaine anticoloniale en en 2006, l’anticolonialisme est de retour. Notre action a permis de remettre à l’ordre du jour et de rendre visible une question politique majeure ; Plusieurs dizaines d’organisations associatives, syndicales, politiques, ont participé aux six premières éditions de la Semaine, organisant des initiatives citoyennes autour de la mémoire et de l’actualité de l’anticolonialisme. Il nous semble important aujourd’hui de prendre un temps pour réfléchir au sens de notre action , aux raisons de notre engagement, aux perspectives que nous voulons donner à la Semaine anticoloniale et au réseau « Sortir du colonialisme ». Nous avons en effet constaté les limites de notre action :

Plusieurs problèmes nous ont laissé sans réactions collectives comme celle des interventions de l’armée française en Côte d’ivoire ou en Lybie Des interrogations sur la pertinence de notre soutien à des luttes comme au Tibet ou au Sri Lanka ont été émises. En France même le débat autour de la xénophobie d’état et l’islamophobie doit être clarifié pour que le combat soit plus efficace ? Le racisme est il le produit du colonialisme ? Que signifie l’héritage post colonial dans les banlieues ? La question des discriminations peut elle être assimilé à un statut d’exception de certaines catégories de la population, voire à un nouveau Code de l’Indigénat ? Des pratiques xénophobes du gouvernement posent problème. Peuvent elles être caractérisées comme anticoloniales ? Il ne s’agit pas d’avoir des postions homogènes , de définir une « ligne » de l’anticolonialisme mais de pouvoir définir ce que sont nos convergences et nos différences pour mieux orienter notre action. ;

Notre réflexion nous amène à poser deux grandes questions :

1° Qu’est ce que le Nouvel Ordre Colonial ? L’anticolonialisme n’est pas un lieu de mémoire. Les formes prises dans le passé ont été différentes. La traite négrière, les empires coloniaux, l’impérialisme… Aujourd’hui la mondialisation entraine une nouvelle phase du colonialisme

2°) Qu’est ce qu’être anticolonialiste aujourd’hui ? Comment construire un mouvement anticolonialiste au 21ème siècle ? Le mouvement anticolonial a pris plusieurs formes : celle du regroupement des colonisés au début du XXème siècle, celle du mouvement de soutien aux luttes anticoloniales durant la guerre d ‘Algérie, celle du tiers-mondisme dans les années soixante. Faut il passer de la définition classique de l’anticolonialisme à une dimension décoloniale ? Quels sont les champs nouveaux de l’anticolonialisme (décolonisation des imaginaires, décolonisation culturelle et linguistique, lutte contre les nouvelles formes du colonialisme (recolonisation des terrées, dette , écologie et colonialisme …) Quelles convergences avec le mouvement antiraciste ?

Nous proposons deux journées de réflexions les samedi et dimanche 2 et 3 juillet au Centre culturel Kurde 16, rue d’Enghien, 75010 . Ces rencontres sont libres d’accès à tous les anticolonialistes et notamment à celles et ceux qui ont participé à des actions organisées dans le cadre de la Semaine anticoloniale ou qui aimeraient s’engager. Les séances seront introduites par un exposé de 15 minutes et donneront lieu à des débats à bâtons rompus, du maximum de participants à raison de 5 minutes pour chacun(e). Des repas pourront être pris sur place par les participants.

Programme provisoire

Samedi 2 juillet

Accueil 9 h 30 – 10 h

10 h 13 H : Qu’est ce que le Nouvel Ordre Colonial ? : Introduction par Niels Anderson , membre de Sortir du Colonialisme et du Conseil scientifique d’ATTAC

Déjeuner sur Place : 13 H - 14 H 30

14H 30 17 H : Introduction : Qu’est ce qu’être anticolonialiste aujourd’hui ? Comment construire un mouvement anticolonialiste au 21ème siècle ? Qulles convergences avec le mouvement antiraciste ?

17H 30 - 18 H : Première Synthèse

Dimanche 3 juillet : 9h 30 11 H 30 : La semaine anticoloniale 2012 : les thèmes la commémoration du cinquantième anniversaire de la Guerre d’Algérie ; la question coloniale au cœur de la présidentielle ; Les autres initiatives en cours

11H 30 - 13 H : Le réseau Sortir du colonialisme : Un an après sa création en tant qu’association, forces et faiblesses, Comment le renforcer ? comment l’organiser dans les régions ?

13 H : Buffet anticolonial : avecprésentation des différentes associations du Réseau

L’après midi possibilité pour des Groupes de travail de rédiger les conclusions du débat

Bulletin d’inscription

Rencontres d’été du Réseau « Sortir du colonialisme » ,

2- 3 juillet 2011 ;

Centre culturel Kurde, 16 rue d’Enghien, 75010,

Métro Strasbourg Saint Denis ou Château d’eau

Nom : Prénom :

Organisme ou structure d’appartenance :

Coordonnées :

Adresse :

Téléphone :

Mail :

VOTRE PARTICIPATION :

Samedi 2 septembre Oui Non

Déjeuner sur place samedi midi Oui Non

Dimanche matin 3 juillet 2011 Oui Non

Buffet anticolonial dimanche midi Oui Non

A retourner à : contact@anticolonial.net



Commentaires

Logo de tata cecile
jeudi 30 janvier 2014 à 23h38 - par  tata cecile

Alors que le projet de loi sur l’accès au logement et à un urbanisme rénové (ALUR), qu’elle doit défendre en deuxième lecture au Sénat à partir de mercredi, suscite les critiques d’une partie des professionnels de la loi duflot 2014 , cecile duflot entend créer un « choc foncier » propre à la réconcilier avec les acteurs du marché.
l’encadrement des loyers, pierre angulaire du texte porté par la ministre Cécile Duflot, devrait mettre encore du temps à entrer en vigueur. De fait, après plus d’un an d’expérimentation les fameux observatoires locaux des loyers duflot 2014, qui doivent servir de référence pour contenir les excès des bailleurs, sont loin d’être opérationnels.