Prix spécial Antinégrophobie

mardi 28 février 2017
popularité : 39%

Laurence Rossignol « Mais bien sûr. Il y a des femmes qui choisissent, il y avait des nègres afr…, des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. »

Henry de Lesquen, patron de Radio Courtoisie, dont le site internet explique que « l’esclavage s’est imposé jadis comme une nécessité. Ce ne fut pas un crime. Nous n’avons pas à rougir de nos ancêtres. Les descendants d’esclaves qui demandent réparation ne seraient pas en vie s’il n’y avait pas eu l’esclavage. Sans l’esclavage et la colonisation, la population congoïde mondiale serait 10 fois inférieure à ce qu’elle est. Ergo, les congoïdes qui râlent contre l’Occident lui doivent la vie 9 fois sur 10. »

Le groupe Laforêt et cette agence du réseau où on a trouvé récemment une affiche indiquant « Interdit aux Noirs. Nationalité française obligatoire »

Luc Poignant sur le plateau de l’émission « C’dans l’Air », pendant laquelle il a estimé que le qualificatif « bamboula » restait « à un peu près convenable »

Philippe Bilger « On a fait un drame de ’’Bamboula’’", s’est-il désolé sur le réseau social alors qu’il dit se se souvenir de ses « années de collège où ce terme était beaucoup plus sympa, presque affectueux ».

Mention spéciale à l’IGPN qui, juste après cette intervention policière au cours de laquelle le jeune Théo a été agressé et insulté ("négro", bamboula", "salope"), a élaboré le concept nouveau de "viol accidentel". Le concept a été construit en contexte négrophobe, mais il pourrait bientôt être universalisé, et appliqué à d’autres, aux Maghrébins certainement, à toutes les filles violées, etc.



Commentaires