2010, 50 années d’indépendances confisquées : l’actualité de la Françafrique

dimanche 7 février 2010
par  Dou
popularité : 3%

Vendredi 26 février à 19h

2010, 50 années d’indépendances confisquées : l’actualité de la Françafrique

19h Salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan, 75002 Paris, métro Sentier

Débat organisé par l’AFASPA, le Cercle Frantz Fanon et Survie Paris

L’année 2010 constitue symboliquement le cinquantenaire des indépendances des anciennes colonies africaines de la France. Nicolas Sarkozy a mandaté Jacques Toubon pour organiser des célébrations pour faire de 2010 l’année de l’Afrique, notamment autour de deux temps forts : un sommet France-Afrique en mai et un défilé du 14 juillet qui mettra à l’honneur un certain nombre de dictateurs africains et leurs armées respectives. En réponse, il nous semble très important de promouvoir d’autres regards sur la réalité de 50 ans d’indépendances et sur l’actualité de la Françafrique, particulièrement au vu du contexte de très fort recul de la démocratie dans un certains nombre de pays africains au cours de l’année 2009. Il nous semble également important de pointer les atteintes à la souveraineté des États et des peuples africains qui relèvent de la France dans tous les domaines. Par ce positionnement nous pointons la réelle nature de la campagne gouvernementale : une simple opération de propagande. Cette soirée sera l’occasion d’illustrer cette réalité par plusieurs interventions : − Un rappel historique sur les décolonisations sous l’angle de la pensée de Frantz Fanon, par le Cercle Frantz Fanon − Un retour sur la réélection frauduleuse de Denis Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville en 2009, avec Benjamin Moutsila de la Fédération des Congolais de la Diaspora, auteur de Sassou Nguesso, l’irrésistible ascension d’un pion de la Françafrique. La réélection du dictateur congolais a eu lieu avec la caution de plusieurs personnalités françaises, notamment Jacques Toubon. L’exploitation du pétrole du pays par Total ou les interêts de Bolloré peuvent peut-être l’expliquer... − Le récit de la prise de pouvoir par le général Aziz en Mauritanie, qui renverse en août 2008 le président élu et s’offrent un légitimité dans les urnes en juillet 2009, par Omar Ould Dedde, de Assez de Coups d’État. L’élection, entachée de fraudes, a connu le soutien parfois ouvert de Robert Bourgi et Patrick Balkany, proches de Nicolas Sarkozy, qui la commente ainsi dans ses voeux : « un processus que la France a soutenu sans réserve et qui a conduit au rétablissement de la légalité puis à l’élection du Président Aziz »... − Un point sur la crise malgache, où le rôle de la France aux côtés du putschiste Rajoelina est pour le moins trouble, par Jean-Claude Rabeherifara de l’AFASPA (Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique) − Une synthèse sur la Françafrique et son actualité qui dément le discours de rupture tenu par Nicolas Sarkozy, par un membre de Survie, à la veille des élections présidentielles au Togo. Verront-elles se répéter le soutien apporté en 2005 par Jacques Chirac au régime de Faure Gnassimbé, la France appuiera-t-elle un autre candidat ? Les diverses manipulations pré-électorales et le récent projet français de financement d’équipement de répression pour le régime n’augurent rien de bon... Les interventions seront suivies d’un débat ouvert avec la salle.



Commentaires