Programme du Salon anticolonial.

vendredi 4 février 2011
popularité : 2%

Programme du Salon anticolonial

La Bellevilloise, 21 rue Boyer , 75020 Paris

Samedi 19 février 2011

9 h 30 - 12 H 30 : installation des stands dans l’espace Loft

12h h 15 13 H : Pot anticolonial réservé aux Exposants

13 h : ouverture au public :

Salle conférence : 13 H 45 15 H . « l’Actualité de l’anticolonialisme" avec comme intervenant-es : Monique Crinon- Emmanuel Terray- Patrice Yango

15 H Olivier Lecour Grand maison Historien : contre les politiques migratoires, construire une mobilisation antiraciste

Espace Forum : – 14 H / Danses tamouls

14 H 45 15 H 30 / Hommage à Edouard Glissant Jean Claude Martial , comédien antillais , lira des textes d’Edouard Glissant Mario Lucio, chanteur cap verdien présentera des extraits d’un documentaire où il discute avec Edouard Glissant sur le Tout monde dans la musique l’été dernier

15 H 30 : Hommage politique aux peuples tunisiens et égyptien par Tarik ben Hiba du Comité Sidi Bouzid

16 H : 18 H / La remise des prix de la Françafrique et du Colon de l’année L’entracte animéeun groupe musical « c gens là « 

18 H : La Journée sans Immigrés du 1er Mars : clip et rap de présentation : 19 H Fermeture du Salon et ;Concert gratuit dans l’Espace Forum.

Dimanche 20 février 2011 :

Salle de Conférence : 11 H 12 h : Un bateau pour Gaza

12 H 12 45 H : Bruno Jaffré ; Pour une commission d’enquête sur l’assassinat de Thomas Sankara

13 H 13 H 45 Kanaky , l’indépendance en 2014 ? avec LouIs Kotra Uregei, fondateur de l’USTKE et du FLNKS , Président du parti Travailliste Kanak

1 4 H 30 h - 1 5 h : 15 H 30 . Eva Joly , Présidente de la Commission du développemùent deu Parlement européen : : Contre l’accaparement et la recolonisation des terres des terres

15 H 16 H 15 : La révolution démocratique arabe contre la guerre de civilisations : Nadia Chahal, Mogniss Abdallah , Michaël Ayari

Espace Forum : 10 H 30 12 H : 50 ans après la bataille de la Baie des Cochons : projection FILM « 66 HORAS » sous-titré en français sur l’expédition étasunienne à la Baie des Cochons mise en échec par la résistance de la population cubaine le 19 avril 1961.

14 H : 14 H Thomas Aquino, guitariste et chanteur vénézuélien

14 H 45 : Remise du prix Frantz Fanon par la Fondation Frantz Fanon à Stéphane Hessel Nuerin , chanteuse Kurde

16 H 5 H 30 16 H 15 : Zyriab , musique afro – monde ; Hommage musical et politique à la révolution arabe , nouvelle étape de la décolonisation

16 H 30 18 H 30 : Remise du prix du livre anticolonial
- 16h00 : présentation des organisateurs et du Prix du Livre anticolonial l2011
- 16h15 : remise du Prix du Livre anticolonial 2011
- 16h25 : la parole aux auteurs primés
- 16h40 : lecture (nouvelle + lancement du concours de nouvelles
- 17h00 : invitation à rejoindre les auteurs pour dédicaces au LOFT
- 17h15 : clôture avec le slappeur Samba qui présentera des chansons du CD de la Semaine anticoloniale

19 h : Fermeture du Salon

Concert Argentin dans le Club (entrée 5 €)

Dans l’espace Loft en permanence, le Salon du Livre anticolonial, venez dédicacez vos livres en discutant avec des historiens, écrivains, auteurs d’essais anticolonialistes : Thomas Delombes, Manuel Domergue, Gus Massiah, Alain Ruscio…. Venez à la rencontre des associations anticoloniales de tous les continents ; Achetez des produits issus du commerce equitable anticolonial

Dans l’Espace Forum en permanence deux expositions :

Mémoires coloniales, Mémoires de l’immigration du photographe Haïtien Gérald Bloncourt 30 photographies liées à la mémoire anticoloniale et aux luttes de l’immigration par un artiste engagé auprès de son peuple et des luttes anticoloniales. Gérald Bloncourt , à 84 ans , parcourt toujours le monde et continue à se battre. Attention Travail d’Arabe d’Ali Guessoum

DU 18.02 AU 20.02 DU 25.02 AU 27.02 De l’Empire colonial à la Marche des Beurs, des tirailleurs aux travailleurs, l’exposition « Attention Travail d’Arabe » propose, avec justesse et humour, une vision décalée des différents stéréotypes les plus répandus sur l’immigration en France.
Dédramatisant un passé parfois encore sensible, Ali Guessoum pose un regard inédit sur la mémoire des immigrés et une terre de France pas toujours accueillante.
Avec l’humour comme vecteur de réflexion et de dérision, l’exposition revient sur les préjugés d’hier et d’aujourd’hui, véhiculés par les médias, les politiques ou encore la publicité. En prenant le parti de la légèreté, « Attention, Travail d’Arabe » éclaire les rapports parfois houleux entre la France et ses étrangers.

Grâce au détournement d’objets publicitaires, d’affiches et de codes graphiques, l’exposition souligne l’apport culturel, économique et social de ces Français venus d’ailleurs et permet la réappropriation d’une histoire trop souvent méconnue.
Des anciens combattants à la carte de résidence, des travailleurs invisibles aux militants et à cette génération « Made in France » soucieuse de reconnaissance, « Attention, Travail d’Arabe » évoque un siècle de présence des immigrés sur le sol fra

Exposants Salon ( liste provisoire) : CEDETIM/ IPAM/ CEDIDELP, plateforme de solidarité avec le peuple du Sahara occidental créée en octobre 2010 , Afaspa , Maison de l’ Emaal Tamoul , Centre culturel Kurde CIPPP, ,Association 4acg (Anciens appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre), Réfractaires Non-Violents à la Guerre d’Algérie, Artisans du Monde , CAAC Comores

stands constituant un espace ALBA, AEA (Association des enfants des Andes) Coopérative Andine, les Ambassades réunies, comite.mapuche ;,Au nom de la Mémoire,

Espace Caraïbes : COFAD CO10 MAI, Collectif Mon Avenir , TIFLO ( Guadeloupe, Martinique) ACHI, Association des Couleurs ( haïti) Associu Sulidarità (Corsica),Comité de Solidarité avec le Peuple Basque, USTKE, solidarité Kanaky, MJKF, CAAC COMOres, (kanaky), Respaix, conscience musulmane , réveil des consciences – Emergences , NPA, PCOF, PCM, Huma / PCF, Politis, Comité OTAN / Afghanistan, Comité Egypte , comité Tunisie , Mouvement de la Paix, Au nom de la Mémoire, Sans Papiers, Espace salon du Livre : Editeurs Le temps des cerises , La Découverte, Association : MEMOIRE ET BD, Librairies Envie de Lire et le Point du Jour Le samedi 19 à partir de 19 h : Carlton Rara à l’Espace Forum

Grand CONCERTS Entrée libre 19.02 À 20:00

Chanteur, compositeur, percussionniste franco-haïtien, Carlton Rara est né en 1975.
Il passe toute son enfance dans une salle de spectacle et développe très tôt son goût pour la musique et la percussion entre autres en voyant défiler sur scène les plus grands artistes internationaux du moment. Il débute en solo avec tambours et voix seulement, dès 2003 sur la scène internationale, notamment au programme du festival Awesome Africa à Durban (Afrique du Sud).
D’une voix peu commune, en créole ou en anglais, il réussit à marier ses différentes inspirations musicales qui vont de la musique traditionnelle du vaudou haïtien avec l’utilisation de rythmes tels que Yanvalou, Nago, Petro ou encore le Rara…jusqu’au blues qui trouve une grande place dans ses compositions.
Il agrandit sa formation musicale au fil du temps, en 2005 il entame une collaboration avec le musicien guadeloupéen Serge Tamas avec qui il tournera en duo quelques temps.

En 2007, il rencontre les guitaristes Serge Balsamo et Rij Randrianivosoa avec qui il enregistre son premier album Peyi Blue (Iris Music) sorti en 2008, magnifiquement salué par la critique.
En suivant l’exemple de la culture du marronnage haïtien qui reste indompté depuis plus deux siècles, il se forge peu à peu un style inclassable au cours d’une recherche artistique permanente.
Sa culture pluridisciplinaire le rend très proche des mondes de la littérature, du théâtre et de la parole. Parallèlement à la musique, il développe l’art de la lecture en créant en 2006 La Spirale des Parois, un spectacle consacré aux œuvres de Guy Viarre et Frankétienne. On le retrouve également dans la pièce Les Dieux dans la Ville mise en scène par Béno Kokou Sanvee lors du Festival des Rumeurs Urbaines.

Il collabore également avec les réalisateurs Félix Vigné, Gilles Elie dit Cosaque.
Avec la complicité de Serge Balsamo et de Johary Rakotondramasy il se prête au jeu du ciné-concert pour l’accompagnement du film muet Why Worry avec Harold Lloyd très remarqué au festival d’Anères 2008.
Toujours doté d’une couleur de musique unique aux accents blues, un nouveau disque est à paraître pour le début de l’année 2011.

http://www.carltonrara.com



Commentaires